Accès Culture

La médiathèque accessible à tous

La médiathèque André-Labarrère est désormais labellisée Tourisme et handicap. L’estampille est valable cinq ans.
L’accueil de tous est une priorité
«Nous sommes très fiers de ce label, car l’accueil de tous, valides et handicapés quel que soit leur handicap, est une priorité.» La directrice de la médiathèque André-Labarrère, Marie Carrega, saluait ainsi, samedi, l’octroi de l’estampille que matérialise désormais une plaque apposée à l’entrée de l’édifice.
Le label Tourisme et handicap requière aussi la conception de toute la chaîne de déplacement
Le label Tourisme et handicap n’est pas simple à obtenir. Il suppose non seulement l’accessibilité physique de l’édifice ouvert au public, mais aussi qu’ait été conçue toute la chaîne de déplacement, en prenant en compte les quatre types de handicap : physique, visuel, auditif et mental. D’où les quatre pictogrammes qui composent la plaque symboliquement dévoilée ce week-end.

130 dossiers de labellisation
La médiathèque a ouvert ses portes le 19 juin 2012. «Le bâtiment était équipé a minima et on a beaucoup travaillé entre 2012 et 2013», rapporte Marie Carrega. Les travaux ont, pour l’essentiel, étaient effectués en régie directe, c’est-à-dire par les ouvriers de la Ville. Le label est octroyé pour cinq ans.

Cheminement en relief et marches podotactiles
Parmi les aménagements réalisés, dont les personnes valides n’ont pas forcément conscience, figurent notamment les cheminements en relief et les marches podotactiles pour les non-voyants, ou encore des bornes amplificatrices du son, pour les malentendants.Cheminement en relief et marches podotactiles
L’établissement est au 1er rang d’Aquitaine et au 5ème au plan national
Chargé de mission qualité au Comité départemental du tourisme (CDT), Didier Moumiet révèle que cet organisme a instruit à ce jour 130 dossiers de labellisation Tourisme et handicap dans le département, qui est le premier d’Aquitaine et le cinquième au plan national en termes de structures label.
Par Th. L.
source

Quand le handicap défie le sport

Grand succès de la journée « Le handicap défie le sport » organisée par les Ayles et le forum des associations du Comité des clubs sportifs angériens (CCSA)
La journée « Le handicap défie le sport » organisée par les Ayles et le forum des associations du Comité des clubs sportifs angériens (CCSA) ont connu un véritable succès, samedi, au complexe du Coi. Et pour clore le tout avec brio, les associations culturelles et de loisirs s’y étaient jointes.
Des leçons de courage et de volonté, avec de chaudes rencontres en tournois amicaux
Si la pluie a rafraîchi l’extérieur, les présents étaient nombreux dans les différentes salles. Les appareils photo n’ont cessé de crépiter et les vidéos de tourner. On a pu assister à des leçons de courage et de volonté d’aller jusqu’au bout des envies, avec de chaudes rencontres en tournois amicaux de basket ou de foot fauteuil où la vélocité et la rapidité de déplacement des participants handicapés a surpris le spectateur.
Les champions présents
Des rencontres avec les valides ont eu lieu, et des champions étaient là : Jean-Philippe Robin au tennis de table (sans bouger de son fauteuil, il a donné du fil à retordre au meilleur joueur valide de Saint-Jean) ; Maxime Guérin au tir à l’arc ; Maxime Bourguignon et Didier Bily au tir aux armes ; Yann Dallet au judo ; Jean-François Beaubeau au basket ; et puis la présence de Christelle Baudou (haltérophilie), etc.
De la cyclo danse au programme
Deux couples belges faisant de la cyclo danse ont produit un spectacle gracieux qui a ravi le public, lequel s’y est aussi essayé avec difficulté.
Récompenses remises aux sportifs et aux bénévoles méritants
Vers 17 heures, en extérieur, des récompenses ont été remises aux sportifs et bénévoles méritants par Christelle Jauneau, adjointe aux sports.
Le président de la manifestation a remercié les comités handisport et sport adapté
À l’intérieur, vers 18 heures, des discours ont été dédiés à la manifestation des Ayles par le président, Christophe Guiné, qui a entre autres remercié les deux comités handisport et sport adapté.
Le Crédit Agricole a fait un don aux Ayles
En fin d’allocutions, le Crédit agricole a également remis un chèque aux Ayles pour les soutenir dans leur action en faveur des handicapés.
Deux concerts en soirée
Vers 19 heures, un concert a été donné en extérieur par les Barik A Rythm, six Charentais aux percussions sur des tonneaux qui ont enflammé le public. La soirée s’est terminée à la salle Aliénor-d’Aquitaine, avec un repas pour tous les bénévoles et un concert par le groupe Sud West et Jean-Claude Plasseraud à la guitare.
Demi-finales et finale de basket fauteuil en salle
Dimanche matin, ceux qui s’étaient couchés à une heure étaient moins en forme que les équipes disputant les demi-finales et finale de basket fauteuil en salle, entre les équipes de Poitiers, du centre fédéral de Talence, de Niort et de Chambray-les-Tours.
Les Ayles http://www.les-ayles.fr Président Christophe Guiné, tél. 06 15 19 43 58 ou 05 46 32 24 23. CCSA, vice-président Jean-Pierre Cron, chargé de communication, tél. 06 84 34 0196 ou 05 46 32 29 06 – bccsa@orange.fr Pascal Blin (football SCA et communication / organisation), 06 10 91 19 23 – pascal.blin2@free.fr
Saint-Jean-d’Angély

Par Bernard Maingot
source

Un nouveau label Tourisme et Handicap

L’office de tourisme du canton de Cloyes a obtenu le label « Tourisme et Handicap »
Depuis la prise de compétence tourisme par la Communauté de communes des Trois-Rivières en début d’année, celle-ci évolue très vite. Après de nombreuses démarches, quelques transformations dans ses locaux et des achats de matériels adaptés, l’office de tourisme du canton de Cloyes, dirigé par Jean-Pierre Chevallier, a obtenu le label « Tourisme et Handicap ». Ce label, valable cinq ans, est remis aux établissements dont la volonté de garantir la qualité des prestations à la clientèle, l’attractivité et l’accessibilité des prestations touristiques aux personnes en situation de handicap.
« Une destination touristique, culturelle et sportive »
Le logo, apposé à l’entrée des sites et sur tous documents, renseigne les personnes handicapées de façon fiable, sur leur accessibilité en fonction du handicap (moteur, visuel, auditif et mental) grâce à quatre pictogrammes.
Accès wi-fi et à Internet gratuit
Autre nouveauté : l’accès wi-fi et à Internet gratuit aux heures d’ouverture des locaux.
L’objectif du canton est de devenir une destination touristique, culturelle et sportive
« Ce label handicap est un atout pour notre territoire, le tourisme évolue et il faut savoir s’adapter. D’autres projets, actions et produits nouveaux seront mis en place pour valoriser, entre autres, les différents points d’exposition et répondre aux besoins et demande de la clientèle. Devenir une destination touristique, culturelle et sportive est le but et la volonté de tous les acteurs économiques du canton », précise Philippe Vigier, député-maire (UDI) de Cloyes-sur-le-Loir et président de la Com’com.
Fréquentation en hausse
Malgré la morosité et un printemps pluvieux et froid, la mise en place, l’aide apportée aux associations et animations dans la commune par l’office de tourisme a permis de constater une hausse de fréquentation de plus de 400 visiteurs depuis le début de l’année.
Par Marianne Sodoyez
source

Handicap : des vacances accessibles à tous – Dinard

Profiter de la plage est désormais possible pour tout le monde. Ainsi, Jean-Claude Mahé, adjoint délégué à l’accessibilité et Christian Corbel, directeur du service des sports, ont doté la ville de Dinard de six fauteuils amphibies.
La commune de Dinard a mis en place des mesures pour améliorer l’accessibilité des plages et des lieux touristiques aux personnes à mobilité réduite
Depuis plusieurs années, différents projets sont mis en place à Dinard afin de faciliter l’accessibilité des plages et des lieux touristiques aux personnes à mobilité réduite.
Baignade, visites et promenades sur la côte… Ces loisirs estivaux ne sont pas réservés qu’aux personnes valides. À Dinard, des efforts sont faits pour accueillir au mieux les personnes handicapées. Même si certains défis restent encore à relever.
Sur la plage
L’après-midi, sur la digue de l’Écluse, plusieurs vacanciers en fauteuils roulants se mêlent à la foule. Parmi eux, Thierry Chapron, venu de Nantes avec sa famille, se réjouit : « C’est la première fois que je reviens depuis que je suis en fauteuil, et je peux me promener comme avant. » Si le lieu en lui-même est plat et large, il a fallu penser son accessibilité dans les moindres détails. « Il ne suffit pas de laisser de l’espace, il faut penser au stationnement, à la descente jusqu’à la digue, à l’aménagement des toilettes, au problème du sable dans lequel les roues s’enfoncent et, enfin, à la mise à l’eau pour la baignade », précise Jean-Claude Mahé, adjoint délégué à l’accessibilité des personnes handicapées.
Des aménagements ont été réalisés dans les quatre plages dinardaises et des fauteuils amphibies mis à disposition pour que tous puissent se baigner
Aujourd’hui, les quatre plages dinardaises comptent des places de stationnement réservées et gratuites, des toilettes et des chemins de bois qui permettent de descendre sur le sable. Pour que tous puissent se baigner, la Ville met aussi gratuitement à disposition des fauteuils amphibies qui roulent facilement sur la plage et flottent une fois dans l’eau.
Dans la ville
Office de tourisme, place du marché ou poste de police… les principaux lieux de passage ont été rendus entièrement accessibles ces dernières années. « Nous avons installé des élévateurs devant les bâtiments qui possédaient des marches et pensé les grands axes de circulation piétons pour que tout le monde puisse les emprunter », poursuit Jean-Claude Mahé. Ainsi, des Halles à l’Écluse, le chemin peut se faire sans embûches, que l’on marche ou que l’on roule.
Une grande partie de la promenade du Clair-de-Lune est accessible en fauteuil, ainsi que les grandes expositions de l’été au Palais des arts et à la villa Rochebrune
« Nous venons ici depuis des années avec notre fille et nous apprécions l’effort qui a été réalisé », racontent les parents d’une jeune fille handicapée. Attrait touristique, la majeure partie de la promenade du Clair-de-Lune est également accessible en fauteuil, ainsi que les grandes expositions de l’été au Palais des arts et à la villa Rochebrune. Ces dernières proposent d’ailleurs des tarifs réduits pour les personnes à mobilité réduite.
Encore un effort
Certains lieux restent encore inaccessibles lorsque l’on se déplace en fauteuil roulant. Des raisons financières, patrimoniales ou structurelles freinent l’aménagement du cinéma, de la piscine ou de certaines rues commerçantes. « Nous avons dû faire quatre restaurants différents à midi avant de pouvoir nous installer dans l’un d’eux », constate une jeune femme en fauteuil, venue de Rennes avec des amis. Parfois, seules quelques marches peuvent bloquer l’accès d’un bâtiment. « Tout n’est pas parfait, il y a encore des progrès à faire et nous les ferons », explique Jean-Claude Mahé. Pour être sûr, un guide recense tous les endroits accessibles à Dinard. Il est disponible gratuitement à l’office de tourisme.

Par Marine DITTA
source

Un foyer d’accueil pour handicapés mentaux réalise un lipdub avec Jean-Jacques Goldman

Les membres de l’association «L’Arche en France» ont repris «Je te donne»…
Un invité de marque pour «L’Arche en France». L’association, qui accueille des handicapés mentaux dans ses foyers, dévoile ce mercredi un lipdub sur la chanson «Je te donne» de Jean-Jacques Goldman et Michael Jones, avec la participation du chanteur français.
Jean-Jacques Goldman indique avoir été touché par «l’ambiance des milieux associatifs»
Jean-Jacques Goldman, qui se fait généralement discret dans les médias, raconte sa rencontre sur le site de l’association: «Un ami lillois proche de l’association m’en avait parlé puis une maman de l’école où vont mes enfants m’a sollicité». Le chanteur affirme avoir été touché par «l’ambiance des milieux associatifs: chaleur, altruisme et gaité».
Un appel aux dons
La vidéo a été réalisée par les «habitants de la communauté de l’Arche à Marseille», indique le site de l’association. Une présentation officielle aura lieu jeudi soir dans les locaux du foyer marseillais, qui appelle ainsi aux dons. D’où le choix de la chanson.
Jean-Jacques Goldman est revenu sur ses pensées quand il avait écrit la chanson «Je te donne»
Une chanson qui, si elle colle parfaitement au ressenti des handicapés, selon l’association, n’a pas été écrite en pensant à leur situation: «Je ne me souviens pas précisément, en tout cas je n’avais pas pensé au handicap, je pensais plutôt à l’immigration, aux différences de races et de cultures qui peuvent être des richesses si elles sont vécues dans le respect mutuel», a reconnu Jean-Jacques Goldman.
Par 20minutes.fr
source

Un vieux gréement pour les enfants malades ou handicapés – Penvenan

Une bande de copains
Les voiles de l’Espérance, c’est une association regroupant une dizaine de copains, qui ont mutualisé leurs compétences pour remettre à flot un vieux gréement dénommé l’Espérance, afin d’en partager la navigation avec les enfants malades ou handicapés et leurs parents.
La bande de copains s’est réparti les tâches
Chacun s’est positionné dans l’association, Tony Le Roy la préside, secondé par Christophe Le Guern. Dominique Gaouyat gère la trésorerie, Angélique Le Guen et Sabine Guiot, assurent le secrétariat. Albert Floury dit Bébert, est accompagnateur attitré. Vincent Abraham effectue l’entretien courant du bateau. Stéphane Chardon les réparations électriques, et Stéphane Fondanesche le suivi mécanique.
Des promenades gratuites pour les enfants
« Depuis mars 2012, on embarque des enfants pour une remontée de l’estuaire du Jaudy, ou une croisière jusqu’aux 7 îles, selon leur âge, avec ancrage dans une crique pour le goûter. Les enfants viennent de l’hôpital de Trestel, de l’IME ou de familles trégoroises. Nous proposons un accompagnateur pour trois enfants au départ de Tréguier, du 24 avril au 30 septembre. Ces sorties sont effectuées gratuitement », indique Tony Le Roy.
Les enfants passent une bonne journée
« Les enfants partagent notre expérience de la voile, de la pêche aux casiers ou à la ligne de traîne, pour passer une journée sympa », précise Tony Le Roy.
Un repas pour poursuivre l’activité
Samedi, les membres de l’association ont rencontré d’autres associations partenaires, pour animer la soirée qu’ils organisent le samedi 2 mars, à 19 h, à la salle des fêtes de Penvénan. Trégor danse partagera sa passion pour la danse de salon avec le public, et les quatre chanteurs du groupe Red Butterflies, se produiront avec un répertoire variétés environnementales de leur composition. Il y aura aussi un quiz musical avec des bons d’achat à gagner.
Les bénéfices permettront de financer l’entretien du bateau
Les bénéfices serviront à entretenir le bateau et à proposer d’inoubliables aventures maritimes aux enfants. Au menu, jambon à l’os, ratatouille, far breton. Adultes 10 €, enfants 6 €, gratuité pour ceux qui sont malades ou handicapés. Les tickets sont à retirer avant le 26 février, dans les points relais, au bar Le Baratin (Penvénan), Le Gonéry (Plougrescant), Le Chouneur (Pontrieux), au magasin Carrefou-Market (Penvénan), Super U et Intermarché (Tréguier), Votre Marché (Pommerit-Jaudy). Le vice-président Christophe Le Guen remercie tous les partenaires et sponsors qui permettent la poursuite de l’aventure avec de nouveaux mousses.
Contact au 06 25 71 89 80 ou au 06 78 33 09 35
source

Haut de page
Rechercher sur le site